Belmont-

Broye.net

L’Avenir sera juge ...
L é c h e l l e s

Plus grands, plus forts ? >>>

Sa fusion avec Chandon date de 1994...

Une expérience de fusion très instructive…

...on recommence avec les mêmes arguments.

défendre nos intérêts au niveau du district et du canton. »
Avec le projet Belmont-Broye, c’est de nouveau le slogan « ensemble plus forts ! » qui est mis en avant. Comme un aimant pour passer d’étape en étape vers des structures toujours plus grandes, toujours plus complexes, le slogan, dont le répit de la fusion précédente ne fait que de démontrer la vanité, demeure et reste censé convaincre. Sera-ce indéfiniment le cas ? C’est assurément, indéfiniment, une dilution du pouvoir des résidents sur leur propre territoire.
Léchelles est la seule commune du projet Belmont-Broye qui a déjà une expérience de fusion, quoique dans en contexte différent, puisque sa fusion avec Chandon date de 1994.
Si les conditions étaient différentes à cette époque, ce que l’on constate, c’est que les arguments ne se sont pas beaucoup renouvelés depuis:
« Nous ne pouvons que nous réjouir de cette fusion, car en étant plus nombreux il nous est plus facile de

Nous défendons la démocratie de base, le droit à la différence, à la diversité et à l’autonomie, au contraire d’une tendance qui voudrait uniformiser les structures de la société, soi-disant au nom d’une meilleure efficacité.

Quelques données...

Nombre d’hab. 629 (Léchellois-e-s, surnom : « Les Guêpes »)

Altitude 551m

Superficie : 875 ha

 

Personnalités :

 

Budget 2014 :

 

 

 

 

 

 

 

 

        

                               

 Ecoles

Les écoles primaires et enfantines sont organisées en cercle scolaire avec les communes de Dompierre et Russy. Les différentes classes sont réparties sur plusieurs sites et le déplacement des élèves s'effectue par bus.

Le bâtiment scolaire de Léchelles a fêté ses 60 ans en 2010. Ce bâtiment accueille 1 classe enfantine, 2 classes primaires et une salle d’appuis.

 

Services à disposition de la population :

 

 

 

 

Fonctionnement :
Charges :
Produits :
 Investissement :
Charges :
Produits :

Les questions

qui irritent

La vente de deux bâtiments communaux: l’auberge et un immeuble locatif comprenant 4 appartements.

 

L’abandon de ce patrimoine communal au moment où des discussions de fusion sont entamées avec ses voisines ne manquent pas de surprendre. Bien que justifiée par les besoins de capitaux pour financer d’autres projets locaux et pour éponger une partie des dettes communales, d’aucuns y voient un stratagème pour soustraire ce bien du patrimoine commun dévolu à la fusion et à la future commune.

La vente des bâtiments, qualifiée de « coup de génie » par certains, paraît cependant difficilement défendable dès lors que, dans la foulée, est lancé la construction d’une halle à usages multiples devisée à environ 3 millions de francs. Et tout ça pour éviter de toucher son taux d’imposition.

 

Coup de génie, donc, dans un contexte d’autonomie communale, coup de Jarnac, dans le contexte de la fusion...?

Nb citoyens: 445 (2011)

Actuelle

Conseil communal :

 

 5 membres  / 5

Soit 1 membre / 89 citoyens

 

Assemblée Communale

 Soit 1 membre / 1 citoyen

 

 

Si fusion

 

Phase transitoire

 

Conseil communal

2 membres  / 11

Soit 1 membre / 222.5 citoyens

 

Conseil général

12 membres / 60

Soit 1 membre / 37.1 citoyens

 

Après la phase transitoire

?

« Certains construisent un bâtiment administratif, d’autres vendent le leur... »

 

Accueil