Belmont-

Broye.net

L’Avenir sera juge ...

Cela ressemble fort à un hold-up anti-démocratique >>>

Une histoire de gravier, d’oignons...

Domdidier et les contraintes de l’Etat : une vieille histoire…

...et de résistance

corvées légales de transport du gravier. Les habitants de la commune refusent en se retranchant derrière leurs anciennes franchises. Le 23 mars 1832, le gouvernement cantonal décide de contraindre les villageois par la force. Le 29 mars, quatre compagnies d'infanterie entrent dans Domdidier et reçoivent la soumission de la population. En guise de réconciliation, Diderains et représentants de l'État auraient partagé le gâteau à l'oignon qui serait donc à l'origine du surnom des habitants de la commune : les Oignons. Le récit de cet évènement a été repris en 1995 dans une pièce de théâtre écrite par Pascal Corminboeuf  (!!) et mise en scène en plein air par la troupe locale Ludimania.
Dès l'époque romaine, le territoire de Domdidier s'est trouvé sur un axe de communication nord-sud important et a eu l'occasion de voir passer quelques hommes célèbres. En 1777, par exemple, l'empereur d'Allemagne Joseph II reçut les honneurs d'une sentinelle placée par le gouvernement à l'entrée de Domdidier. Le 25 novembre 1797, Napoléon Bonaparte prit son petit déjeuner à l'auberge de la Croix-Blanche alors qu'il se rendait au Second congrès de Rastatt.

Nous défendons la démocratie de base, le droit à la différence, à la diversité et à l’autonomie, au contraire d’une tendance qui voudrait uniformiser les structures de la société, soi-disant au nom d’une meilleure efficacité.

L'entretien de cet axe routier cependant n'a pas toujours été parfait et a même amené la population à se rebeller contre l'État. En effet, en 1831, constatant que la route était endommagée, le gouvernement de Fribourg exige de la population qu'elle remédie au problème en se soumettant aux    

Nombre d’hab. 2884 (Diderain-e-s, surnom : « Les Oignons »)

Altitude 441m

Superficie : 891 ha

 

Personnalités :

 

Budget 2014 :

 

 

 

 

 

 

 

 

        

                               

 Bénéfice de l’exercice 2013 : CHF 1'481'944.95.-

 

 

 Ecoles

Dans le domaine éducatif, les enfants peuvent y suivre un cursus scolaire obligatoire complet, de l'école enfantine jusqu'au cycle d'orientation en passant par l'école primaire. À cela s'ajoutent un service de garderie et une école maternelle. Le cycle d'orientation accueille les villages alentour de la Basse Broye.

 

Services à disposition de la population :

 

La commune de Domdidier jouit de nombreux services dans le village même : médecins, poste, banques, pharmacie, droguerie, home médicalisé, commerces, salons de coiffures, restaurants et bars.

 

 

Fonctionnement :
Charges :
Produits :
 Investissement :
Charges :
Produits :
D o m d i d i e r
Aujourd’hui, c’est à une autre contrainte que Domdidier est confronté: l’obsession des fusions territoriales, débutant par les fusions de communes, mais dont les prochains chapitres sont déjà dans le pipe-line, comme on dit: les fusions de districts et à échéance plus lointaines les fusions de cantons.

Tout cela devant bien sûr passer pour l’expression « volontaire et unanime » des citoyens.

Les questions

qui irritent

Domdidier s’est toujours considéré comme un « pôle » régional, ce qu’il est devenue petit à petit du fait de son emplacement stratégique. D’abord, au niveau agricole, car disposant de grandes étendues de terres agricoles majoritairement plates et faciles à travailler ; puis le développement artisanal accompagnant le développement agricole, Domdidier a vu l’implantation de nombreux commerces et d’ateliers au village.

Une fois réglée la question de l’acceptation de l’A1, qui avait auparavant donné lieu à plusieurs manifestations d’opposition, le passage de celle-ci a proximité immédiate du village donne maintenant à celui-ci une orientation plus industrielle et plus urbaine par l’essor d’un habitat locatif nettement plus important et l’extension notable de villas individuelles, signe d’une croissance démographique soutenue.      

 

Cette position de pôle régional se traduit malheureusement aussi par une attitude plus dédaigneuse de ses voisines plus petites ou moins bien loties pour diverses raisons. Il n’est que de rappeler d’un des épisodes de fusion précédents qui a déjà échoué à cause du refus de Domdidier de revenir à l’Assemblée Communale, ce que demandaient Dompierre et Russy.

 

Son succès actuel la renforce dans cette attitude et se traduit de manière inégale dans les décisions ou les interventions de certains de ses organes politiques (position sur l’association scolaire, par exemple, ou attitude face aux problèmes de Montagny, dans la phase 0 du projet de fusion actuel)

 

Actuelle

Conseil communal :

 

 9 membres  / 9

Soit 1 membre / 193.5 citoyens

 

Conseil général

30 membres / 30

Soit 1 membre / 58.1 citoyens

 

 

Si fusion

 

Phase transitoire (2016 - 2021)

Conseil communal

5 membres  / 11

Soit 1 membre / 348.4 citoyens

 

Conseil général

30 membres / 60

Soit 1 membre / 58.1 citoyens

 

Après la phase transitoire

Soit après 1 législature

 

 

?

 

 Quelques données...

Accueil